Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Taxes
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

Promotions

Toutes les promotions

Lettre d'informations

Tout sur le miel et le miel bio français

Publié le : 08/06/2022 09:10:10
Catégories : Art de vivre / Zen , Le saviez-vous ?

Tout sur le miel

Comment le miel est-il fabriqué ? 

La ruche

Le miel est un produit exclusivement fabriqué par les abeilles, et plus précisément par les abeilles ouvrières. 

source image: shareprint.fr
Les ouvrières sont les plus petites et les plus nombreuses abeilles de la ruche. Ces abeilles selon leur âge occupent différents postes dans la ruche (de nettoyeuse à butineuse).
Les autres abeilles présentes sont, la reine qui assure la descendance de la ruche et les mâles aussi appelés faux-bourdons qui peuvent participer à la vie de la ruche et à la reproduction (ce sont les seuls à ne pas piquer). 

Lorsqu’elles butinent, les ouvrières récoltent le nectar (un suc sécrété par les nectaires des plantes, pour attirer les insectes et permettre la pollinisation).

Le nectar une fois récolté se transforme par fermentation dans le jabot de l’abeille et par les échanges successifs de ce liquide entre abeilles. Une fois le miel produit, il est placé dans les alvéoles de la ruche ou les ouvrières le ventilent avec leurs ailes pour éliminer l’eau en excès. Une fois prêt, les abeilles recouvrent les avéoles d’un opercule de cire pour le consommer ultérieurement. 

C'est un travail très fastidieux car pour faire 1 mg de miel il faut 3,5 fois plus de nectar.

L'apiculteur

L’apiculteur récolte le miel en général quand 80 % des alvéoles sont operculés.
Quand c’est possible, la récolte à lieu en fin de journée pour que les abeilles ne soient pas trop nerveuses.
Une fois le cadre contenant le miel sortit, il est amené à la miellerie où il est désoperculé grâce à un couteau ou à une herse.
Après avoir enlevé cette couche de cire, l’extracteur, une machine, fait tourner les cadres et permet d’extraire le miel grâce à la force centrifuge.
Il est alors déposé dans une cuve. La filtration permet d’enlever les impuretés et le reste de cire présent grâce à un grand tamis.

Enfin, le miel est stocké dans un endroit sec, à l’abri de l’humidité et de la chaleur dans des fûts. 

A quoi sert le miel ? 

Pour la ruche

Dans la ruche, le miel sert avant tout à nourrir les larves. Il sert également de nourriture aux abeilles en hiver lorsqu’il n’y a plus de fleurs à butiner.

Pour l'Homme

L’utilisation du miel par l’Homme n’est pas nouvelle puisqu’on l’utilisait déjà dans l’Égypte antique. 

Mais saviez vous que le miel ne nous sert pas qu’à assaisonner nos tartines, nos plats ou nos thés. Certains miels sont aussi de redoutables antiseptiques et cicatrisants (ils sont même utilisés dans certains services de grands brûlés). 

  
en vente sur zenetbio.fr

Attention : nous ne vous conseillons pas d’appliquer vous-même du miel sur vos plaies, il vaut mieux consulter un spécialiste. 

Par ailleurs, le miel est utilisé en cosmétique dans des masques ou des produits de massage par exemple puisqu’il régénère la peau et la rend plus douce.

Ne pas confondre miel et gelé royale 

La gelée royale est une substance blanchâtre et gélatineuse, dont le goût est assez proche de celui du miel mais plus acide et beaucoup moins sucré. Elle est surtout connue pour ses qualité de compléments (pour renforcer les défenses immunitaires, ou palier une carance ...). Elle est produite par des abeilles ouvrières : les nourricières.

Les abeilles nourricières produisent la gelée royale grâce à leurs glandes hypopharyngiennes et mandibulaires. Elles la produisent avec une base de pollen et de nectar rapportés par les butineuses.

La gelée royale est contenue dans les cellules royales où se trouve les larves des futures reines. Ces cellules sont peu nombreuses dans les ruches naturelles (ruches non fabriquées par l’homme).

À l’état naturel, la gelée n’est conservée que quelques jours dans la ruche.

Ainsi produire de la gelée royale est assez complexe puisque normalement, la quantité produite par les abeilles suffit à peine à nourrir la reine et les larves (qui en ont besoin pour leurs croissances). De ce fait, les apiculteurs ont inventé, au début du XIXe siècle, une technique qui consiste à retirer la reine de la ruche. Cela va pousser les autres abeilles à élever des larves pour en faire des reines et donc à produire plus de gelée. Cette technique permet de produire de la gelée royale à l’échelle industrielle. Malheureusement, lors de la production de gelée royale, les abeilles se fatiguent rapidement et consomment plus de miel. 

Quand et dans qu'elle quantité le miel est-il produit ? 

Tout dépend de la race d’abeille : à chaque climat son abeille.

La quantité de miel produite varie aussi selon l’espèce (par exemple, l’abeille italienne produit une grande quantité de miel). Globalement, il y a très souvent une récolte en été. 

Quels sont les particularités du miel biologique ? 

Un miel bio est un produit naturel, récolté selon des méthodes d’apiculture répondant à un cahier des charges de certification biologique et soumis à de nombreux contrôles.

L’emplacement de la ruche, l’environnement de l’abeille, la qualité des sources de nectar et pollen, les méthodes de production d’apiculture, l’extraction du miel, mais aussi l’alimentation et la santé des abeilles sont autant de critères clés pour obtenir la certification bio sur un miel.

Des matériaux biologiques

Les ruches doivent être essentiellement constituées de matériaux naturels et ne présentés aucun risque de contamination pour l'environnement, l’abeille ou le miel. Les ruches doivent être traitées uniquement avec de la cire biologique. L’essentiel de la ruche doit être en bois sans matériaux traités. 

Enfin, les apiculteurs doivent utiliser seulement des produits naturels, même pour soigner les colonies malades ou lutter contre certains parasites.

Une alimentation biologique 

L’abeille doit être nourrie exclusivement de son miel. 

Une abeille ne sait pas faire la différence entre une fleur bio et une fleur non bio. C’est donc à l’apiculteur de placer sa ruche au bon endroit. Une des conditions pour pouvoir certifier un miel bio est de rendre disponible diverses sources de pollen et de nectar dans un rayon de 3 kilomètres autour de la ruche. En effet, quand les conditions sont suffisamment bonnes, les butineuses restent dans ce rayon.

Lorsque les conditions sont plus rudes, les butineuses peuvent aller jusqu’à 5 kilomètres autour de la ruche. 

Les sources doivent être principalement issues de cultures produites selon les règles strictes de l’agriculture biologique, d’une flore spontanée et/ou de cultures traitées grâce à des méthodes respectueuses de l’environnement. 

Aussi, les ruches doivent être éloignées des lieux à risques : centres urbains, autoroutes, zones industrielles, décharges, incinérateurs de déchets, … 

Un respect des abeilles 

Si l’apiculteur estime que la vie de l’abeille est en danger, à cause par exemple de conditions climatiques extrêmes, alors il peut avoir recours à une alimentation artificielle, constituée uniquement de sucre issu de l'apiculture biologique.

Pendant l’hivernage, les abeilles doivent avoir suffisamment de réserves de miel et pollen laissées à disposition dans les ruches après la saison de production. Si l’apiculteur estime que la ruche doit bénéficier d'un nourrissage supplémentaire pendant cette période, il sera envisageable seulement sous certaines conditions, et à condition d’utiliser seulement du miel bio.

Il faut aussi respecter le rythme des abeilles : pas de migrations saisonnières et le moins de visites possibles pour éviter de les stresser inutilement.

On ne prélève que le surplus de miel (la ruche doit être autosuffisante). 

Pourquoi opter pour un miel bio ? 

Si les miels non bio n’ont pas besoin de répondre à tous ces critères, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas bons ni naturels. Le label bio est seulement une garantie supplémentaire que l’environnement dans lequel évolue les abeilles est relativement préservé et que les abeilles sont respectés.

L’abeille étant l’un des meilleurs pollinisateur, c’est aussi oeuvré pour préserver l’environnement.

en vente sur zenetbio.fr

vente sur zenetbio.fr

Comment bien conserver son miel liquide ?

Il faut savoir que tôt ou tard s’il n’est pas consommé un miel liquide finit par cristalliser. Contrairement au vin, le miel ne se bonifie pas avec l’âge. Le type de miel va influencer la vitesse de cristallisation.

L’idéal est de le conserver à l’abri de la lumière et de l’humidité à une température d’environ 25°C pour ralentir la cristallisation y compris lorsqu’il est entamé. Pour bénéficier des vertus optimales, il est recommandé de le consommer dans les 6 mois après ouverture, mais il peut tout à fait être utilisé dans les 2 ans qui suivent. 

Il n’y a aucun intérêt à congeler le miel cela lui fait même perdre de ses vertus.

Nous vous rappelons qu’il est déconseillé de donner du miel aux enfants de moins d’un an en raison du risque de botulisme infantile.

Pour une vie zen et bio

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)